Combustion sans grille et combustible pour poêles à air chaud

Foyers sans grille (poêles à air chaud et foyers)

La grande majorité des poêles sont structurellement fabriqués avec un four à grille, et ce mode de combustion présente un grand nombre d'inconvénients. L'air non chauffé s'écoule dans le four à travers la grille, ce qui abaisse la température de combustion et réduit ainsi l'efficacité du combustible et du chauffage. Dans les fours sans grille, en revanche, il y a une meilleure combustion des gaz de bois et donc une efficacité de combustible et de chauffage plus élevée. De plus, il n'est pas nécessaire de retirer les cendres souvent (une fois toutes les 3 semaines, parfois même plus longtemps) et même le plus petit carbone, qui tomberait à travers la grille dans le cendrier, brûle. Cela réduit considérablement la quantité de cendres dans le four.

Les foyers sans grille ont été développés sur la base des nouvelles connaissances sur la combustion du bois, qui montrent que le bois n'a pas besoin de grille pour sa combustion, comme c'est le cas avec les combustibles fossiles.

Avantages de la combustion sans grille:

  • Il contribue de manière significative à la température de combustion plus élevée dans le foyer, ce qui a un impact très positif sur l'efficacité, les performances et surtout les émissions.
  • Il permet une combustion maximale du carburant, ce qui réduit considérablement la quantité de cendres, augmente l'efficacité de la combustion, ce qui affecte également les performances des poêles à air chaud.
  • Grâce à la combustion parfaite des cendres, la combustion sans grille prolonge l'intervalle d'entretien du four (une fois toutes les 3 semaines, parfois même plus), il est donc facile de fondre un nouveau feu très rapidement le lendemain matin.

Combustible pour poêles à air chaud, bois sec

La grande majorité des espèces d'arbres ont une valeur calorifique par kilogramme de masse de bois très similaire, mais elles diffèrent par la densité apparente très importante des espèces d'arbres individuelles.

Le pouvoir calorifique du bois est en relation directe avec son humidité, avec une proportion plus faible d'eau le pouvoir calorifique du bois augmente. Si on chauffe du bois brut à 50 % d'humidité (bois brut), on obtient environ 8 MJ, soit 2,2 kW, à partir d'un kilogramme de bois. A une humidité idéale du bois de 20 % pour le chauffage, on obtient 14 MJ, soit environ 3,9 kW. Noyer du bois mouillé est un gaspillage d'argent et de ressources naturelles !

Si vous souhaitez sécher le bois efficacement, il est nécessaire de le stocker correctement, il est donc conseillé de suivre plusieurs principes:

  • stocker le bois sur une surface sèche, de préférence à 20 dm du sol
  • stocker le bois dans un endroit ensoleillé et venteux
  • si vous traversez le bois en travers, il séchera plus vite
  • fournir l'impact du bois avec un toit empêchant la pluie et la neige

Le bois brut a une humidité d'environ 50 %, et dans des conditions idéales, une humidité du bois d'environ 25 % peut être atteinte dans des conditions idéales.

Source:  www.kamnarstvi-boruvka.cz